Lendix, à la conquête des PME espagnoles – Episode 3

Publié le 22 décembre 2016

pasted-image-at-2016_11_28-17_35-copie

Lendix part à la conquête de l’Espagne avec une offre de prêt différenciée

La plupart des plateformes de prêt participatif aux PME en Espagne se sont concentrées sur une offre de crédit pour des projets de court terme (financement des besoins en fonds de roulement, rachat de factures client), avec un ticket moyen relativement petit de 25 000 € en 2015 (vs 135 000 € en France(1)) et des grilles de taux d’intérêt globalement plus élevées que les taux observés sur les plateformes de prêt participatif en France.

Lendix a pour ambition de se différencier avec une offre plus complète :

  • Une capacité à prêter de plus gros montants sur du plus long-terme pour financer les projets de développement des grosses PME espagnoles rentables et au chiffre d’affaires supérieur à 250 000 €. Cette capacité de financement est possible grâce au fonds d’investissement Lendix d’une taille cible de 75M€ et à la large communauté de prêteurs particuliers Lendix.
  • Une offre de prêt complète : de 30 000 € à 2 000 000 €, à des taux allant de 4.5% à 12% sur des durées de 3 à 84 mois.
  • Un taux d’intérêt fixe et connu à l’avance : alors que certaines plateformes espagnoles proposent un mécanisme de fixation du taux d’intérêt par enchères des investisseurs, le Comité de Crédit Lendix détermine un taux fixe, afin de maintenir un taux d’intérêt corrélé au niveau de risque du projet.
  • Alignement des dirigeants et sélectivité des projets : les dirigeants Lendix prêtent systématiquement à chaque projet publié sur la plateforme, pour aligner leurs intérêts avec ceux des investisseurs – aucun risque de trouver sur la plateforme des projets auxquels personne n’a souhaité prêter !

 

(1)Etude réalisée par l’Université de Cambridge Sustaining Momentum

Share this :

Bordeaux Fintech 2016 : Interview d'Olivier Goy, fondateur de Lendix

Lettre ouverte à notre communauté : bilan 2016 et feuille de route 2017

Avertissement

Prêter de l’argent à des TPE/PME présente un risque de perte en capital et nécessite une immobilisation de votre épargne.

N’empruntez pas au-delà de vos capacités de remboursement.